Plantation :

L’hiver est encore là mais les jours rallongent sensiblement signe du rapprochement des beaux jours. Nous avons malgré tout un cumul de pluie important derrière nous qui, sur certains sols, compliquent fortement les plantations. Vous pouvez planter sur des sols légers sans trop de problème. Quant aux sols argileux, il faut vraiment vous assurer que vos trous de plantations ne soient pas remplis d’eau et éventuellement surélever ces dernières et peut-être aussi attendre que les sols sèchent dans les terres les plus collantes. Pensez aussi à apporter du compost, du fumier, de la matière organique pour décompacter vos fosses de plantation.

La période est malgré tout faste pour installer vos fruitiers, vos haies… En résumé les plantations que vous n’avez pas pu effectuer sur l’automne.

Malgré tout l’hiver n’est pas fini... Soyez attentifs aux prévisions météo pour les plantations des plantes frileuses (lauriers roses, agaves, palmiers, dracaenas, bananiers, agapanthes...). S’il gèle et si la terre est trop humide attendez... Une plantation est préférable quand le risque de gel sévère est écarté.

Installez les rosiers, la période est propice pour un démarrage rapide au printemps et pour assurer une superbe floraison en mai.

La dernière quinzaine de février est une excellente période de plantation pour tout ce que vous n’avez pas pu planter avant, alors plantez !!!

Entretien :

Poursuivez la taille des pommiers et poiriers : aérez, reformez et enlever les gourmands notamment aux pieds des palmettes. Taillez les kiwis, la vigne et les ronces cultivées (mûres sans épines).

Par temps doux vous pouvez tailler les hortensias à grosses fleurs paniculées et à fleurs plates.

Nettoyez les touffes de vivaces qui commencent à démarrer : népétas, érigerons, sedums, pennisetums... Attendez encore pour les variétés de sauges arbustives.

Taille :

La pluie a tassé le sol : vous pouvez travailler autour des plantations juste faites en binant, et préparer les futures en ouvrant des fosses conséquentes.

Après cela, nous vous conseillons d’apporter en surface du compost ou du fumier bien décomposé et ensuite de pailler pour éviter à la terre de se compacter à nouveau. Etaler une couche de 7 à 10 cm d’écorces, copeaux, cacao, miscanthus, chanvre.... Ainsi, les mauvaises herbes ne pourront pas se développer et votre sol restera fertile et aéré. Repousser d’un mois ce paillage sur sol très lourd, qu’il puisse se ventiler après les pluies hivernales.

Redessinez vos massifs, coupez les bordures, repaillez, nettoyez… Nettoyage de printemps avant l’heure ! Surveillez les plantes de véranda, car le temps humide est propice aux botrytis (pourriture) et autres maladies cryptogamiques.

Aérez par temps sec et ensoleillé et traitez avec un fongicide naturel si vous observez une attaque. Le manque de soleil est important : rapprochez près des fenêtres sud les agrumes en pots et sortez-les par temps ensoleillé et doux.

Remuez le tas de compost si vous lui avez apporté récemment beaucoup de matières.

Finissez de ramasser les dernières feuilles tombées sous les arbres et sur les pelouses et utilisez-les comme paillage pour le potager par exemple.